• LE TRAVOILLE SUR SOI-MEME

    AMERINDIENS

    Le travail sur soi


    « Nous aimerions vous parler du travail sur soi. Chaque personne a sa propre échelle de valeur, sa propre échelle de Jacob qu’elle gravit barreau après barreau, cependant il y a des chemins communs et qui sont incontournables ; ce sont ces chemins incontournables que nous voulons vous enseigner. Peut-être le faisons-nous parfois avec certaines difficultés, vu l’embarras de notre canal à mettre des mots sur certains concepts mais dans l’ensemble, nous arrivons toujours, d’une façon ou d’une autre, à faire passer notre message.

    Bien sûr, l’idéal est de pouvoir faire l’unité entre votre être physique, votre conscience de l’être physique et la conscience de l’être Divin en vous mais il y a, avant d’y arriver, beaucoup d’embûches ; votre mental peut, lui aussi, réussir à vous tromper, même lorsque vous évoquez la présence ou la lumière et l’Amour ; il peut vous en détourner en mettant simplement un doute, en disant « tu peux dire ce que tu veux mais ça n’y fera rien ! ». Lorsque nous parlons de travail sur vous, c’est que nous aimerions que vous arriviez à bien vous connaître parce que ce n’est que lorsque vous vous connaissez que vous pouvez réellement avancer. Pour vous connaître, il faut vous écouter penser, parler, réagir à toute circonstance, à tout événement extérieur et cela est très difficile parce que la pensée est fulgurante, la parole irréfléchie, les sentiments possessifs, l’émotionnel fragile. C’est cela la vraie maîtrise.

    La maîtrise de soi ne peut se concevoir qu’avec des prises de conscience permanentes mais la maîtrise de soi veut dire aussi la maîtrise de son corps physique, la maîtrise de la conscience de ce corps physique.

    N’oubliez jamais l’importance considérable de cette machine d’une totale perfection qu’est votre corps physique. Votre corps de lumière, votre être Divin, votre présence, peut importe comment vous la nommez, a un grand pouvoir de transformation mais votre corps physique a un grand pouvoir de réalisation. C’est lui qui vous permet d’expérimenter. L’être de lumière ne vous permet pas d’expérimenter la vie sur ce monde ; il vous aide, il assiste mais il n’intervient pas sur l’expérience. Si vous lui demandez son aide, il vous la donnera dans la mesure où cela n’empêchera pas l’expérience ou l’expérimentation de s’accomplir parce qu’il n’y a qu’au travers de l’expérience que vous pouvez comprendre, évoluer, grandir. Lorsqu’une grande quantité d’expériences aura été vécue par la conscience humaine, par la personnalité, par l’âme, alors il y aura intervention de la partie Divine, de l’être de lumière en vous ou de la présence. Tant que certaines expériences n’auront pas été vécues par l’être humain, par la conscience humaine, l’être de Lumière sera en veilleuse, en attente. Si vous parlez de l’être de lumière à un être qui n’est pas du tout éveillé, il ne saura même pas ce que vous voulez lui dire. Vous, vous comprenez maintenant ce que cela veut dire mais il y a une dizaine d’années, vous n’aviez pas la même compréhension.

    Alors nous aimerions vous faire comprendre que l’évolution se fait par étapes, vous ne pourrez jamais faire comprendre à quelqu’un ce qu’il n’est pas prêt à concevoir. Bien sûr il aura ses repères, il avancera en fonction de sa propre échelle de valeurs mais, s’il n’a pas la conscience pour la percevoir, la Vérité avec un grand V, celle que vous avez perçue ou que vous êtes en devenir de percevoir, passera à côté de lui sans le toucher, sans qu’il s’en rende compte, comme certaines vérités passent à côté de vous sans que vous puissiez les discerner.

    Vous commencez ce grand travail d’éveil mais vous n’êtes pas encore complètement éveillés. Lorsque vous serez éveillés, vous ne vous poserez plus aucune question, vous saurez, plus rien ni personne ne vous retiendra dans votre élan, vous saurez avec justesse tout ce que vous ignorez encore ou que vous pressentez. Vous aurez une autre vision de la vie totalement différente de celle qui est actuellement la vôtre, n’oubliez pas que vous avez une vision totalement restreinte de la vie, même de vos expériences.

    Nous vous avons dit souvent, mais vous n’en avez pas réellement pris conscience, que votre vie dans la matière n’est qu’illusion. Cependant, quand vous vivez les expériences de la matière souvent très difficiles, vous n’avez pas l’impression de vivre une illusion, vous avez parfois l’impression de vivre un cauchemar. Quand nous vous disons que la vie dans la matière est une illusion, c’est que vous n’avez pas encore conscience de ce qu’est réellement la Vie avec un grand V, la vie dans son immense splendeur, la vie comme vous la vivrez lorsque vous serez dépouillés du carcan de vos expérimentations lourdes.

    Petit à petit, avec les mots parfois maladroits ou incorrects de notre canal, (cependant nous lui rendons grandement hommage car elle nous prête sa personne afin que nous puissions nous exprimer au travers d’elle,) nous arrivons néanmoins à vous mener vers une autre conscience de votre existence, de la vie et quand nous disons la vie, nous voulons parler de la vie dans sa globalité, de la vie dans l’Univers, de la vie de la Source.

    Plus vous observerez vos pensées et vos paroles, plus vous prendrez conscience de vos émotions, de vos sentiments, plus vite vous aurez une notion réelle de la vraie vie. Vous avez, bien sûr, la conscience qui s’ouvre chaque jour davantage mais dans cette conscience il y a encore de grands freins, de grandes interrogations, d’immenses doutes. Même l’être le plus avancé a encore des doutes, les doutes font partie de l’incarnation dans un corps physique, les doutes sont émis en permanence par la personnalité humaine, par l’ego humain, c’est sa fonction.

    En fait l’ego est un aiguillon qui vous pousse sans arrêt à chercher, à transcender, à avancer. Cela se passe au niveau de l’inconscience, il est donc un outil précieux. Même s’il déborde sur votre vie, plus vous découvrez sa réalité, plus vous comprenez son utilité. Nous vous parlons de l’ego d’une façon différente aujourd’hui parce que c’est le moment d’en parler, c’est en fait la clé de l’évolution. Lorsque vous aurez compris ce qui est créé par votre ego et ce qui est créé par l’être Divin en vous, vous pourrez ramener de plus en plus la conscience de la personnalité, la conscience de l’ego vers l’unité. A ce moment-là son rôle s’arrêtera, il n’aura plus besoin d’être l’aiguillon, lui-même tendra vers l’unité, son rôle se terminera petit à petit, et de plein gré et avec amour il se fondra dans l’unité.

    Ce que nous vous disons ce soir est important, cela donne une autre coloration à ce que vous pensez de l’ego et de votre personnalité, tout est utile sur le plan évolutif. Si cela n’avait pas été ainsi, vous ne vous seriez pas, dans cette incarnation, chargés de ce programme lourd avec un ego et une personnalité frustrante vous freinant dans votre éveil de conscience. Les freins sont parfois tellement utiles pour avancer, ça stimule, on veut dépasser l’obstacle en permanence mais afin de pouvoir le dépasser, il faut en prendre conscience. Vous avez pris conscience de l’obstacle qui, en l’occurrence, est votre ego et votre personnalité avec tout ce que cela comporte ; maintenant vous allez le dépasser et lorsque cela sera fait, vous vous rendrez compte combien cet obstacle était précieux à votre avancement.

    Vous, peuples de l’Occident, fonctionnez avec cet intellect, cet ego très puissants. Certains peuples, qui ne se sont pas coupés de leur Source ni de la mère Terre, pas plus que de tous les êtres des mondes invisibles et du père Soleil, ces êtres n’ont pas cet ego, ils n’en ont pas besoin, ils fonctionnent de façon totalement différente dans leur conscience et dans leur expérimentation. Nous n’allons pas dire que l’une est meilleure que l’autre. Si vous avez choisi de vous incarner dans cette civilisation occidentale, c’est que vous aviez à en apprendre et à en vivre les lois, les contraintes, les joies aussi. Si vous n’aviez pas ça à apprendre et à vivre, vous vous seriez incarnés au plus profond de la jungle dans des peuples très près et très proches de la nature qui vivent totalement autre chose. Toute expérience, quel que soit le niveau où elle se trouve, du bas de l’échelle au plus haut de l’échelle, est une expérience extraordinaire que l’âme est gourmande de vivre.

    Vous devez comprendre que tout ce qui est vécu sur Terre, du plus petit événement aux choses les plus terribles, fait partie d’un grand plan évolutif ; vous avez votre plan évolutif personnel et il y a le plan évolutif général. Cependant, dès que vous en avez conscience, il faut travailler le plus possible la connaissance de cette transformation, il faut envoyer ces énergies si puissantes à vous-mêmes, c’est-à-dire éveiller chaque jour davantage cet être puissant, cet Etre de Lumière, cette particule du Divin qui demeure en vous, et le laissez travailler. Seulement il faut l’éveiller, le laisser s’exprimer, il a la puissance de toutes les puissances. Il peut accomplir au quotidien miracle sur miracle et comme nous vous l’avons dit, à un certain stade de votre évolution, il laisse faire les choses pour votre plus grand bonheur ou ce que vous pourriez appeler dans certains circonstances pour votre plus grand malheur. Nous allons simplement vous poser la question : qu’est-ce qui est bonheur ? qu’est-ce qui est malheur ? C’est simplement une vue de l’intellect, une vue de la conscience humaine.

    Lorsqu’une pensée peu charitable est émise envers une autre personne, la première des choses à faire est d’envoyer beaucoup de Lumière et d’Amour sur cette pensée, de la reformuler dans votre tête et de la voir se dissoudre. C’est comme si les énergise de la Lumière et d’Amour allaient totalement annihiler et détruire l’énergie de votre pensée.

    Comme vous le savez, la pensée se propulse à une vitesse considérable. Si vous avez eu une pensée peu charitable pour quelqu’un il faut, après avoir fait le travail sur la pensée, faire un travail d’Amour sur la personne, parler à son être intérieur et lui demander de vous aider à annihiler tout effet éventuel dû à votre mauvaise pensée sur cette personne. Vous lui envoyez tout l’Amour du divin en vous. Vous détruisez alors la pensée qui a été émise mais vous détruisez aussi cet effet en envoyant tout l’Amour du Divin sur la personne concernée et en demandant l’aide de sa propre présence Divine.

    Lorsque vous émettez des pensées de peur, des pensées négatives dans leur généralité, vous faites de même, vous envoyez toujours la Lumière mais plus vous enverrez la lumière sur vos pensées, plus vous verrez cette lumière se manifester, se matérialiser, vous verrez comme un faisceau de lumière partir de vous-mêmes ; cela est arrivé à notre canal, elle n’en avait pas compris la raison, donc nous vous en donnons la réponse. Tout peut être transformé dans la lumière et dans l’Amour Christique ou dans la lumière et dans l’Amour Universel.

    N’oubliez pas que toute pensée d’Amour et de Lumière, d’Amour Universel ou d’Amour Christique a un pouvoir considérable sur vous et sur ceux qui vous entourent, c’est le plus grand pouvoir qui soit mis à votre disposition et c’est un pouvoir que vous n’utilisez pas comme vous pourriez le faire. Ce pouvoir vous est donné par l’être de lumière que vous êtes mais il faut que ce pouvoir soit bien présent dans l’être physique, dans l’être de matière, dans la conscience hummaine.
    Lorsque nous vous avons dit tout à l’heure de vous écouter penser, de vous regarder vivre, d’avoir beaucoup de vigilance par rapport à vos émotions, par rapport à vos sentiments, cela a une très grande importance parce que ça vous évitera d’émettre des pensées plus ou moins sombres, des pensées plus ou moins inamicales ou déstabilisantes. Cela fait partie d’un travail important, d’un contrôle permanent, d’une maîtrise. D’ailleurs, au lieu de parler du travail sur soi, le mot maîtrise ou contrôle serait beaucoup plus approprié. Le mot travail est pénible dans la conception que vous avez du travail, le mot maîtrise est très valorisant car la maîtrise est l’approche du maître et chacun d’entre vous a cette envie d’avoir la maîtrise, d’approcher le maître en vous, pas un maître extérieur, mais votre propre maître. »

    Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

    * qu'il ne soit pas coupé
    * qu'il n'y ait aucune modification de contenu
    * que vous fassiez référence à notre site http://assoc.wanadoo.fr/ciel-a-la-terre


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :