• LES DIMENSIONS

    Only_love_by_Melancholy_Cat.png picture by virtuellife

    On parle souvent des autres Dimensions mais qu'est-ce exactement qu'une Dimension, de quoi s'agit-il au juste ?
     Nous vivons actuellement dans un Univers à 3 Dimensions et lorsque nous quittons cet Univers, après la mort de notre corps de chair, nous allons dans un Univers à 4 Dimensions, dans un autre Monde, sur un autre plan d'existence...
     Nous allons essayer de répondre à vos interrogations sur ce sujet passionnant et d'une extrême importance en essayant d'être à la fois clair, complet et concis, sachant que ce domaine étant bien trop vaste et bien trop complexe pour être traité entièrement, de manière exhaustive, dans le cadre d'une page de site comme celle-ci.

    In_the_Garden_of_Eden-1.jpg picture by virtuellife

    D'innombrables plans d'existence
     
    Depuis les temps les plus lointains, l'Homme s'interroge sur lui-même et sur ce qui l'entoure... Il se demande si au-delà des apparences il n'y aurait pas une autre réalité et si au-delà de la mort il n'y aurait pas une autre vie dans un autre monde...!?
     Les Religions et les Philosophies que les Hommes ont créées au cours des siècles passés, ont essayé de répondre aux angoissantes questions existentielles que ceux-ci se posaient et se posent encore.
    D'innombrables réponses ont été apportées aux innombrables questions que ne cessent de se poser les hommes, les femmes et les enfants mais aucune ne semble pleinement satisfaire leur curiosité.
     Ni la Théologie, ni la Philosophie, ni même la logique ne sont jamais parvenues à trouver la solution...
     Chacun reste finalement sur sa position, celle qui lui semble la plus satisfaisante, la plus confortable et finalement la moins angoissante.
     D'où vient-on ? Que faisons-nous ici-bas ? Où allons-nous après notre mort ?
    Chacun a ses réponses, chacun a ses incertitudes, chacun a ses croyances. La Vérité semble définitivement inaccessible...
     Pourtant, si on lit certains témoignages, on s'aperçoit que de multiples personnes ont eu la chance et le privilège de voir se lever devant eux le "Voile du Grand Mystère"...!
     Certains sont même allés beaucoup plus loin...! Ils ont pu visiter l'Au-delà !
     En lisant les récits de ces explorateurs de l'"Au-delà", on réalise qu'il y a bien un autre Monde derrière le rideau des apparences et même d'innombrables Mondes !!!
     En fait, nous venons de ces Mondes à notre naissance et nous repartons vers ces Mondes à notre mort !
     Ces multiples Mondes de l'"Au-delà" sont autant de Mondes parallèles dont nous avons oublié l'existence en naissant. Pourquoi ? Eh bien, afin de vivre pleinement la vie que nous vivons ici-bas sans être gêné par le souvenir de ces Mondes merveilleux d'où nous venons mais aussi et surtout par les vies que nous avons vécues avant celle-ci ! Oui, car nous avons effectivement vécu de nombreuses autres vies avant cette vie présente ! La Réincarnation n'est pas un mythe pour peuplades arriérées, c'est une réalité !
     Nous avons pourtant tous connu ces Mondes merveilleux desquels nous venons et vers lesquels nous retournons après la mort de notre corps de chair. Ces Mondes se trouvent dans d'autres Dimensions et nous les nommons pour cette raison les Mondes Dimensionnels.
     En fait, la réalité est un peu plus compliquée... Chaque Univers Dimensionnel vibre sur son propre intervalle de fréquence et existe dans son propre Espace cosmique. Leurs atomes constitutifs n'échangent pas d'énergie et s'ignorent mutuellement.
    Pour les Univers Dimensionnels supérieurs - à partir du Plan Astral - c'est encore plus complexe car ces Univers Dimensionnels vibrent sur plusieurs zones de fréquence et contiennent ainsi plusieurs Plans vibratoires ou Plans d'existence. Comme leur nom l'indique, ces Plans vibratoires se distinguent les uns des autres par l'intervalle de fréquence vibratoire dans lequel chacun d'eux se situe. Ces Plans d'existence vibrent ainsi sur des fréquences de plus en plus élevées. Au-delà du Plan vibratoire le plus élevé, on passe dans un autre Univers Dimensionnel qui possède une Dimension de plus que le précédent.
    Il existe de très nombreux Univers Dimensionnels... Des centaines et même peut-être des milliers ! Le dernier Univers Dimensionnel est fait de n-Dimensions et est au-delà de toute compréhension humaine...
     En fait, notre évolution spirituelle se fait dans les 9 premiers Univers Dimensionnels et cela sur des milliards d'années. Au-delà de la 9e Dimension commence une vie totalement différente de tout ce que l'on peut imaginer !
     Nos âmes (car nous avons tous une âme y compris les Animaux et les Végétaux et même les Minéraux !) montent de plus en plus haut, vie après vie, sur des Plans vibratoires de plus en plus élevés, dans des Univers Dimensionnels aux Dimensions de plus en plus nombreuses... à mesure qu'elles évoluent !
     En effet, si il y a Réincarnation c'est qu'il y a Evolution !
    Si les âmes se réincarnent, c'est pour apprendre à connaître la Vie et l'Univers et plus elles apprennent de choses, plus elles évoluent, plus leur esprit s'expanse et plus leur fréquence vibratoire fondamentale s'élève...!
    Après la mort de leur corps de chair, ces âmes montent vers des Plans d'existence de plus en plus élevés en harmonie avec leur propre niveau vibratoire.
     La fameuse phrase de Jésus-Christ - «Il y a de nombreuses demeures dans la maison de mon père.» - trouve ici son explication !
     L'Univers Cosmique dans lequel nous vivons est un Univers à 3 Dimensions qui sont : la Longueur, la largeur et l'épaisseur (ou la hauteur).
    Les atomes et les particules subatomiques qui composent notre Univers à 3 Dimensions sont elles-mêmes constituées de ces 3 Dimensions (Longueur, largeur, épaisseur).
     Les Univers Dimensionnels supérieurs (4 Dimensions et plus) sont eux aussi composés d'atomes et de particules subatomiques de même nombre de Dimensions qu'eux.
     Comme l'élévation de la fréquence vibratoire se traduit par une élévation de l'énergie et cela à tous les niveaux, à partir de la 10e Dimension, l'énergie est si élevée que les structures atomiques se désagrègent, les atomes n'existent plus !
    Au-delà de la 9e Dimension, les Univers Dimensionnels sont de ce fait des Mondes rayonnants et totalement énergétiques, des Mondes de Lumière !!!
     
    En-dessous de notre Univers à 3 Dimensions, il existe deux autres Univers Dimensionnels : un Univers à 2 Dimensions et un Univers à 1 Dimension !
     L'Univers à 2 Dimensions est un Univers crépusculaire totalement plat constitué de structures géométriques planes qui occupent un espace à 2 Dimensions : la Longueur et la largeur.
    La troisième Dimension - l'épaisseur (ou hauteur) - existe quand même mais à l'état virtuel. Les formes géométriques qui peuplent cet Univers plat peuvent ainsi, grâce à cette troisième Dimension virtuelle, occuper tous les niveaux de l'espace, un peu comme si celui-ci était plié et replié sur lui-même.
    La quatrième Dimension qu'est le Temps y existe également à l'état virtuel tout comme dans notre Univers cosmique à 3 Dimensions. Cela permet aux formes géométriques planes de cet Univers à 2 Dimensions de se déplacer les unes par rapport aux autres mais aussi et surtout, cela permet à la Vie d'exister !
     L'Univers à 1 Dimension est un Univers obscur linéaire constitué de structures filiformes qui occupent un espace à 1 Dimension unique : la Longueur, qui est la 1ère Dimension.
     La 2e Dimension - la largeur - et la 3e Dimension - l'épaisseur (ou hauteur) - existent à l'état virtuel. Les formes linéaires qui peuplent cet Univers peuvent ainsi, grâce à ces deux Dimensions virtuelles, occuper tous les niveaux de l'espace comme si ce dernier était enroulé sur lui-même.
     La 4e Dimension - le Temps - y est également présente à l'état virtuel comme dans l'Univers à 2 Dimensions et comme dans notre Univers cosmique à 3 Dimensions. Cela permet le déplacement des formes linéaires et surtout, là encore, cela permet à la Vie d'exister !
     Ces deux Univers à 1 et 2 Dimensions sont en quelque sorte les "Portes" de notre Univers cosmique à 3 Dimensions.
     En effet, les âmes doivent d'abord "s'éveiller" dans ces sombres Univers Dimensionnels avant d'entrer au sein de l'Univers cosmique à 3 Dimensions où elles vont pouvoir évoluer et monter, vie après vie, vers les multiples Plans vibratoires de l'Univers à 4 Dimensions et de là, vers les Univers Dimensionnels supérieurs; cela, afin que tout se fasse progressivement, en douceur, sans traumatisme ni souffrance.
    Tout cela semble bien loin de notre quotidien et pourtant cela fait partie de notre vie car nous venons de ces Mondes parallèles au nôtre et nous y retournons après notre mort.Elementales.jpg picture by virtuellife

    Des Plans "infernaux" au Monde des rêves
     
    Certaines personnes sont capables de sortir de leur corps à volonté et, ainsi libérées de leur habit de chair, elles peuvent librement voyager à travers l'Espace et le Temps mais aussi à travers les Dimensions !
     Ces "Voyageurs de l'Astral", comme on les appellent, on pu visiter de leur vivant ce qui normalement n'est accessible qu'après notre mort. Quelques-uns parmi eux ont rassemblé leurs expériences extra-corporelles dans des livres passionnants. Les plus connus étant le Dr Lobsang Rampa, Anne Givaudan, Daniel Meurois et Franz Bardon

    .LKOKOK.jpg picture by virtuellife

    Ces explorateurs de l'Au-delà on pu ainsi visiter des Mondes merveilleux mais aussi des Mondes abominables...!
    Les Plans d'existence de l'Univers à 4 Dimensions ou Univers Astral sont les plus variés. L'Astral supérieur est fait d'innombrables Plans d'existence paradisiaques aux décors sublimes. L'Astral moyen est constitué de 7 Plans d'existence magnifiques et reposants. L'Astral inférieur ou Plan Ethérique contient, par contre, plusieurs Plans d'existence très différents les uns des autres; le plus bas est le domaine des effrayants "Etres-Pensées" (provenant de l'individualisation des Formes-Pensées négatives les plus puissantes créées inconsciemment par les pensées répétitives des Humains) qui ressemblent beaucoup, pour certains, aux gargouilles et démons des récits médiévaux...!
     Le Dr Tuesday Lobsang Rampa nous a laissé un récit inoubliable sur ce Plan d'existence le plus bas de l'Astral inférieur ("La caverne des anciens" Ed. J'ai Lu, chapître 7 - "The cave of the ancients" CORGY BOOKS, chapter seven) qu'il a été contraint de visiter, au cours d'une initiation, alors qu'il n'était encore qu'un tout jeune garçon, un jeune moine du Tibet...

    « (...) nous prîmes un couloir de pierre et tournâmes à droite, puis à gauche et encore à droite. Continuant notre chemin, nous parvînmes enfin à une pièce qui n'était pas éclairée. On avait l'impression de pénétrer dans un étang de ténèbres. Mon Guide (le Lama Mingyar Dondup) entra le premier, alluma une lampe à beurre posée près de la porte, puis me faisant signe de m'allonger, il me dit :
     — Tu es assez âgé à présent pour connaître les entités de l'Astral inférieur. Je suis prêt à t'aider à voir ces créatures et à faire en sorte qu'elles ne te causent aucun mal, car on ne devrait les affronter qu'après s'y être préparé et s'être protégé adéquatement. Je vais éteindre cette lumière; tu te reposeras paisiblement, tu te laisseras flotter hors de ton corps — à la dérive, où tu voudras, sans t'occuper de la destination, sans but précis — ainsi que flotte la brise.
     Il éteignit la lampe et ferma la porte. La pièce était maintenant plongée dans l'obscurité. Je ne pouvais même pas deviner le son de sa respiration, mais je sentais près de moi sa réconfortante présence.
     Les voyages astraux n'étaient pas une nouveauté pour moi. J'avais reçu, en naissant, la faculté de me déplacer astralement et, à mon retour de ces voyages, je me souvenais toujours de tout. A présent, allongé sur le sol, la tête sur un pan de ma robe, je joignis les mains et les pieds et méditai sur le processus par lequel on quitte son propre corps, processus si simple pour les initiés. Bientôt je ressentis le léger soubressaut indiquant que le corps astral se sépare du corps physique et, à l'instant de ce soubressaut, je fut inondé de lumière. Il me semblait flotter au bout de ma Corde d'Argent (le lien subtil qui relie le corps astral au corps physique). Au-dessous de moi c'était l'obscurité complète, l'obscurité de la pièce que je venais de quitter et où ne brillait aucune lumière. Je regardai autour de moi, mais tout cela ne différait en rien des voyages que j'avais entrepris auparavant. Je voulus m'élever au-dessus de la montagne de Fer et aussitôt, je cessai d'être dans cette chambre, je flottai au-dessus de la montagne, à une centaine de mètres peut-être. Soudain, je n'eus plus conscience du Potala (palais monastique du Dalaï Lama), ni de la montagne de Fer, ni du Tibet, ni de la vallée de Lhassa (capitale du Tibet). Je me sentis malade d'appréhension, ma Corde d'Argent trembla violemment et je fus épouvanté de voir que la brume d'un bleu argent qui émanait toujours de la Corde avait pris une vilaine couleur jaune verdâtre.
     Soudain, j'eus l'impression que l'on me tirait brutalement vers le bas, comme si des déments hostiles s'efforçaient de me ramener dans mon corps. Instinctivement, je baissai les yeux et ce que je vis faillit me faire perdre connaissance.
     Autour de moi, ou plutôt au-dessous de moi, évoluaient des créatures si affreuses et si bizarres qu'elles semblaient échappées du cauchemar d'un ivrogne. L'une d'elles, la plus horrible que j'eusse jamais vue de ma vie, s'avança vers moi, d'un mouvement sinueux; on eût dit une énorme limace affublée d'une abominable tête humaine, mais dont les couleurs n'avaient rien d'humain. Elle avait le visage rouge, le nez et les oreilles verts, et ses yeux semblaient tournoyer dans leurs orbites. Je vis d'autres créatures, plus monstrueuses et plus écoeurantes encore que la limace. Certaines étaient indescriptibles, mais toutes semblaient avoir en commun cette caractéristique humaine : la cruauté.

    Elles s'approchèrent pour m'écharper, tentèrent d'arracher de moi la Corde d'Argent. Je les regardais en frissonnant et je songeais : « La peur ! Ainsi voilà ce qu'est la peur ! Eh bien, ces larves ne peuvent rien contre moi, je suis à l'abri de leur atteinte, invulnérable à leurs attaques ! » Et à l'instant même où j'émis cette pensée, les entités disparurent et cessèrent d'exister. La Corde éthérée qui me liait à mon corps physique brilla de nouveau et reprit ses teintes normales; je me sentis euphorique, libéré, et je compris qu'après avoir subi et surmonté cette épreuve, je ne craindrais plus rien de ce qui pourrait se passer dans l'Astral. Et l'expérience m'enseigna, de façon définitive, que les choses dont nous avons peur ne peuvent nous nuire que si, à cause même de notre peur, nous leur permettons d'agir contre nous.
     Une brusque saccade sur ma Corde d'Argent attira mon attention; je baissai les yeux sans la moindre hésitation, sans la moindre crainte. Et j'aperçus une faible lueur. Mon Guide, le Lama Mingyar Dondup, avait allumé la petite lampe à beurre et mon corps physique attirait à lui mon corps astral. Doucement, je traversai en flottant le toit du Chakpori (l'école de Médecine de Lhassa); je descendis à l'horizontale au-dessus de mon enveloppe charnelle, puis, très très lentement, le corps astral et le corps physique se fondirent et ne firent plus qu'un. Le corps qui était à présent mon « Moi » frissonna légèrement et je me dressai sur mon séant. Mon Guide me contemplait avec un sourire affectueux.
     — Tu t'en es bien tiré, Lobsang ! me dit-il. Je vais te confier un très grand secret : tu as mieux subi cette première épreuve que je n'ai subi la mienne, autrefois. Je suis fier de toi ! »

    Daniel Meurois, le célèbre voyageur de l'Astral, nous raconte dans son premier livre ("Récits d'un Voyageur de l'Astral" Ed. Le Perséa - p.57-58) comment il se retrouva un jour au milieu des entités du bas-Astral...!


    « — (...). J'ai fait, un jour, une expérience que je n'aimerais pas renouveler et que je ne souhaite à personne de faire ou plutôt de subir. Je ne m'étais pas plutôt séparé de mon corps physique que je me suis trouvé projeté dans un univers absolument effrayant. Je me voyais flotter dans une espèce de bouillie grisâtre, des créatures monstrueuses se ruaient vers moi de tous côtés. Comment décrire ces êtres sortis du cauchemar le plus sordide ? On eût dit des organes de corps physiques en putréfaction, dotés d'yeux malveillants, de mâchoires et de mandibules agressives.
     D'autres paraissaient être un mélange de plusieurs animaux, des chats à tête de porc, des reptiles à tête d'oiseau, d'autres encore, ne ressemblaient à rien, c'étaient des masses d'allure ectoplasmique, douées de mouvements d'une violence inouïe. Des cris horribles jaillissaient de toute part alors que ces créatures hideuses se ruaient sur moi avec un râle épouvantable semblable à celui d'un millier d'êtres qu'on égorge. Au bout de quelques secondes, qui me parurent interminables, je me retrouvais projeté dans mon corps physique, en proie à une forte migraine.
    — (...). Je suppose que la peur a diminué le rythme des vibrations de mon corps astral et m'a précipité dans un monde dont j'ignorais l'existence.
    — (...). Tu viens d'aborder le problème de la dernière couche du plan Astral (lui répondit l'Homme Bleu, son guide astral); il existe dans le monde de l'Astral un lieu caractérisé par la très basse fréquence de ses vibrations : tu y as rencontré des créatures monstrueuses mais tu aurais pu aussi y voir bien d'autres êtres. Certains portent le nom d' « élémentals » (...). Ils circulent sans répis dans l'éther de l'Astral inférieur, qui est en contact immédiat avec le plan physique.
     Sorciers et magiciens entrent en contact avec eux au moyen de rituels appropriés et peuvent, s'ils ont suffisamment de force, en obtenir des services sur lesquels ils fonderont leur puissance et leur renommée terrestre. (...). »lgutaz95.jpg picture by angeliques_album

    Juste au-dessus de ce Plan "infernal" du très bas-Astral, se trouve un Plan vibratoire à la fois brumeux et lumineux où nos âmes se rendent pendant notre sommeil : le Monde des rêves.
     
    Lorsque notre Corps Physique s'endort, notre âme se détache de lui avec son Corps Astral et s'élève vers un Plan supérieur où toutes les pensées se concrétisent de manière réaliste, un peu comme dans un monde virtuel issu de l'informatique mais en beaucoup mieux !
    Plongé dans ce monde de brumes, l'âme se laisse aller et libère toutes ses pensées profondes et ses fantasmes en les projetant à l'intérieur d'une "bulle éthérée" expansible à l'infinie... Là tout devient possible ! Les idées prennent forme, se "matérialisent" en 3 Dimensions et même en 4 Dimensions !
     Tout-à-coup, un paysage grandiose apparaît, plus vrai que nature, avec des arbres, des animaux, une rivière, des montagnes, des nuages dans le ciel bleu... et des humains !
     Dans son Corps Astral, l'âme de la personne endormie met alors en scène tous ces personnages et ce décor qui s'animent et deviennent aussi réels, aussi vivants que dans la vie de tous les jours. Mille et unes aventures peuvent ainsi être vécues à l'intérieur de cette "bulle onirique". Le décor et les personnages peuvent être changés instantanément pour laisser la place à un autre... rêve !
     C'est cela, en effet, un rêve. C'est la concrétisation des pensées à l'intérieur d'une "bulle éthérée" produite par l'esprit au cours du sommeil du corps de chair. Et cela, chez les Humains comme chez les Animaux.isvi7abg.jpg picture by virtuellife
     
    Au réveil, on se souvient plus ou moins des merveilleuses aventures ou des horribles mésaventures que l'on s'est créées pendant ce moment de liberté qu'est le sommeil du Corps Physique. Le cerveau de ce dernier brouille souvent ces souvenirs issus d'un autre monde et nos songes nous paraissent la plupart du temps plutôt flous et absurdes. Mais qu'importe, nous les avons quand même vécus.
     Il arrive parfois, au cours de nos rêves, qu'une personne bien réelle vienne s'introduire à l'intérieur de la "bulle éthérée" où nous concrétisons nos songes.
     En effet, si une personne désire nous parler d'un sujet très important, à propos, par exemple, d'une rencontre qui va se faire le lendemain matin, elle peut se répéter, avant de s'endormir, qu'elle va nous rencontrer dans ce monde orinique du Plan Ethérique. Lorsqu'elle sortira de son corps de chair endormi, elle ira alors directement nous rejoindre dans notre "bulle éthérée" pour nous parler ! Ainsi, le lendemain matin, lorsque nous rencontrerons cette personne, nous aurons déjà discuté du sujet difficile à propos duquel nous voulions nous rencontrer et nous trouverons plus facilement un terrain d'entente.
    Il arrive aussi très fréquemment qu'une future maman et un futur papa reçoivent la visite de l'âme non encore incarnée qui va devenir leur enfant à l'intérieur de leur "bulle éthérée", au milieu de leurs rêves. Cela permet à l'âme qui va devenir leur bébé de créer des liens étroits avec ses futurs parents afin qu'ils puissent déjà s'aimer avant la naissance.
     Une personne défunte peut également nous rendre visite dans un de nos rêves en pénétrant dans notre "bulle onirique" afin de nous dire au revoir avant de monter dans l'Astral, quelques Plans plus haut.
     Anne Givaudan et Daniel Meurois nous ont offert de magnifiques témoignages sur ce Monde des rêves et sur les rencontres que l'on y fait. En voici deux :
     Visite d'une âme désincarnée à sa future maman, à l'intérieur de son rêve ("Les Neuf Marches" Daniel Meurois et Anne Givaudan - Ed. S.O.I.S. - p.181-182 - N.B. : les auteurs accompagnent cette âme au sein de ce Plan nébuleux) :
     « A un moment précis - mais lequel, nous ne saurions le dire - tout bascule. Nous sommes happés par une force, aspirés dans un lieu où le vide absolu règne ...
     Une vaste et blanche salle vient à se dessiner maintenant autour de nous. Les arêtes de ses murs, les dalles carrées et lisses de son sol naissent progressivement, surgies d'une clarté qui pénètre tout. Le long des hautes fenêtres qui s'esquissent désormais, d'étranges rideaux de velours rouge nous accrochent le regard. Puis, à la seconde même où nous croyons avoir embrassé la totalité de cette atmosphère, à la seconde même où la première interrogation voudrait surgir, une grande table, toute métallique apparaît brutalement. Une silouhette féminine vêtue d'une longue chemise blanche y est étendue et les courbes de son corps parlent d'enfantement. Le silence est total, presque froid; il est attente et questionnement. Aussitôt, nous comprenons. L'évidence est là, celle à laquelle nous n'avions jamais songé : nous avons pénétré dans l'espace mental de la jeune femme endormie. Pour quelques instants, nous habitons son rêve, nous cotoyons les images projetées par son inconscient dans quelque zone de l'astral terrestre, monde malléable au gré de chacun, univers où chaque âme sculpte sa lumière ... ou sa non-lumière.
     « Maman ? »
     La voix un peu hésitante de notre amie perce soudain le silence et nous fait presque sursauter.
     Pour toute réponse des pensées désordonnées se mettent à emplir la pièce, anodines et pueriles.
     « Oh, ces rideaux rouges ... il faudra que je les décroche et que je les lave ... Il faut que ce soit fait avant de sortir d'ici. Je n'ai pas beaucoup de temps. Le docteur m'a dit qu'il me restait deux mois pour les laver. je ne sais pas si la petite est pressée ... »
     « Maman ? »
     Cette fois, c'est un profond soupir qui emplit la salle et à mesure que celui-ci s'épuise, la lumière qui imprègne tout se teinte tour à tour de jaune, puis de bleu.
     « Maman ? » répète une troisième fois notre amie dont nous devinons uniquement la présence à nos côtés.
     Maintenant, son ton s'est fait presque autoritaire, presque impatient.
     Alors, comme si un déclic avait enclenché un processus, une silhouette toute blanche se redresse sur la table d'accouchement.
    Au coeur du temps qui se comprime, nous voyons aussitôt la jeune femme poser les pieds sur le sol puis avancer paisiblement dans notre direction. Elle a le regard de ceux qui sont disponibles, simplement prêts à recevoir. Rebecca ou S ... , nous ne savons plus ce qu'il convient de dire, se précipite immédiatement vers elle et lui attrape les deux mains comme pour ne plus la laisser s'échapper.
     « J'ai tant de choses à te dire, sais-tu ! »
     « Je m'en doutais... c'est bien pour cela que je suis venue... (...). »
    Visite d'une âme défunte dans les rêves de ceux qu'elle laisse ici-bas ("Chronique d'un départ" Daniel Meurois et Anne Givaudan - Ed. S.O.I.S. - p. 135-136 - N.B. : les auteurs reçoivent le témoignage de cette âme désincarnée) :
     « (...). Je les ai vus... presque tous. Sonia et le petit, puis mes amis. C'était si facile ! Il a suffit que je le veuille de tout mon coeur. Je sais maintenant qu'il y a... comme une infime parcelle de mon être qui vit en chaque point de l'univers et un fil de lumière éternellement tendu entre ceux que j'aime et moi ... Pourquoi notre corps fait-il tant de détours pour dire qu'il aime ! C'est si facile ! Tous les coeurs se sont ouverts au mien. Je suis entrée dans les rêves de Sonia, de Michèle, de Jean-René... et je leur ai parlé.1
     Ils étaient là devant moi... Sonia en train de nettoyer je ne sais quel grenier et Jean-René sur un sentier de montagne avec une foule de gens que je ne connaissais pas. J'avais la sensation que lui pourtant ne voyait que moi. J'ai seulement réussi à lui dire que je n'étais plus malade et que je l'embrassais... J'étais à la fois tellement paisible, sûre de moi mais aussi émue ! Avec Sonia, c'était différent... Cela lui semblait tellement logique que je sois là dans ce grenier ! Alors, elle a commencé par me dire "Tu viens seulement m'aider !"... comme si j'étais en retard. Je n'ai rien répondu, puis son regard s'est mis à changer et j'ai compris - comment dire - qu'elle s'éveillait de son rêve... Alors, le grenier a disparu aussitôt et nous nous sommes retrouvées dans le jardin près des agaves. Là, je l'ai serrée contre moi et je lui ai parlé. Je ne sais plus au juste ce qui est sorti de moi, mais je crois qu'elle était heureuse, presque soulagée. J'ignore si elle se souviendra de tout cela, (...).

    1 - Le monde du rêve peut être comparé à un hologramme généré par la conscience et au coeur duquel celle-ci peut se déplacer, accueillir d'autres consciences. On peut ainsi pénétrer dans « le rêve » d'un autre et même faire fusionner deux « rêves », si toutefois il y a connivence entre les deux personnes. Il en résulte au réveil des souvenirs parfois incohérents mais qui peuvent néanmoins contenir leur part de vérité. »
     Ce monde brumeux où les rêveurs viennent chaque nuit exprimer et concrétiser leurs pensées les plus intimes, cache en réalité divers sous-Plans vibratoires, différents Mondes Parallèles, où se réfugient les âmes qui ont raté leur incarnation...
     
    La grande majorité des âmes qui ont subi les affres de l'avortement mais aussi celles qui ont tout simplement eu peur de revenir sur Terre et qui ont ainsi provoqué une fausse-couche, connaissent un traumatisme intense qui les déstabilisent totalement et les empêche de remonter dans l'Astral.
    Ces âmes non-incarnées se sentent perdues, rejetées, détestées, abandonnées ... et se réfugient sur l'un des sous-Plans vibratoires de ce second Plan d'existence de l'Astral inférieur (ou Plan Ethérique) qu'est le Monde des rêves... dans une "bulle éthérée" de même nature que celle générée par le rêve.
     Certaines s'en trouvent entièrement désagrégées... leur Corps Astral s'est littéralement volatilisé ! Il existe toujours mais il est en quelque sorte plus virtuel que réel. Ces âmes devront le reconstruire à force de volonté en tentant d'échapper peu à peu à cet état de désespoir qui les a rongé jusqu'à la dissolution.
     D'autres, moins atteintes mentalement et émotionnellement, ne subissent pas cette désagrégation astrale mais se trouvent dans un état de choc sérieux qui a considérablement abaissé leur niveau vibratroire. Ces âmes devront tout faire pour s'élever et retrouver leur niveau vibratoire antérieur.
    D'autres encore, les plus atteintes, sont tombées dans une sorte de coma qui les met en état de vie suspendue, pendant un temps indéfini, au sein du sous-Plan le plus bas de ce monde brumeux.
     (Daniel Meurois a rendu visite à ces âmes en état de choc et nous raconte leur histoire dans un merveilleux livre tout en subtilité et en émotions, totalement inédit : "Le Non désiré" - Ed. Le Perséa. Un livre à lire absolument !)
     C'est également dans ce Monde des rêves que les âmes prisonnières de leurs croyances religieuses ou matérialistes se retrouvent après la mort de leur Corps Physique.
    Les âmes des initiés mais aussi celles des autres espèces vivantes (qui possèdent également une âme !) montent sans s'arrêter sur ce Plan.
     Les personnes très croyantes (trop croyantes même !), quelle que soit leur religion, s'imaginent qu'après leur mort, leur âme va monter au Paradis où elle va rencontrer, dans un décor merveilleux, ses ancêtres, les saints, les anges, son dieu ou ses dieux selon l'enseignement religieux qu'elles ont reçu.
    Aussi, au moment de leur mort, au lieu de s'élever vers la lumière des Plans supérieurs, leur âme va s'arrêter sur le second Plan du bas-Astral, incapable de monter plus haut. Là, dans ce Monde des rêves où les pensées deviennent "réalité", elles vont vivre ce qu'elles rêvaient de voir au-delà de la mort, elles vont se créer leur propre Paradis... imaginaire !
     Les Chrétiens verront un décor immaculé et nuageux peuplé d'anges aux longues ailes d'oiseau au milieu duquel siège un vieillard barbu en robe blanche : Dieu lui-même ! Ou alors, si ils pensent qu'ils méritent d'aller en Enfer, ils verront au contraire un décor rouge sang noyé dans le feu au milieu duquel surgit une créature cornue effrayante aux pieds de bouc avec une longue queue : le Diable en personne !
     Certains, plus simplement, verront Jésus-Christ nimbé de lumière, souriant, qui les accueillent en leur tendant la main !
     Les Musulmans verront un magnifique jardin luxuriant aux fleurs multicolores et aux arbres majestueux au sein duquel de merveilleuses jeunes filles aux habits colorés dansent voluptueusement sur une musique lanscinante ! Certains verront le Prophète en personne qui les accueille ! D'autres verront Allah lui-même inondé de lumière !
    Les Judaïstes verront un décor ensoleillé et fleuri où leurs parents et leurs grands ancêtres les accueillent à bras ouverts ! Certains verront les prophètes de la Bible : Abraham, Moïse, Joseph, Josué, Jacob, Jérémie, David, Isaac, Daniel...
     Les Bouddhistes verront des démons horribles et effrayants si ils pensent avoir fauté au cours de leur vie terrestre ou verront le Bouddha nimbé de lumière qui les accueillera si ils pensent avoir vécu une vie exemplaire.
     Les Animistes, eux, verront un décor naturel (qui ressemble plus ou moins à celui dans lequel ils ont vécu toute leur vie) où leurs ancêtres les attendent avec un grand sourire ! Certains verront leurs dieux, des dieux animaux, des dieux humains, des dieux mi-humains mi-animaux... tous plus effrayants les uns que les autres !
     Il ne s'agit-là en réalité que de pures illusions créées par leur esprit imaginatif de la même façon que le rêveur crée ses songes. La réalité est plus simple et plus belle que cela !
     Ces âmes restent ainsi prisonnières de ce Plan nébuleux pendant un temps plus ou moins long, jusqu'à ce qu'elles réalisent que certains détails, certains personnages ne correspondent pas à ce qu'elles ont toujours cru durant leur vie terrestre...
    Le décor ne fait pas vraiment vrai ... Les yeux des prophètes paraissent dénués de vie ... Les ailes des anges ne battent pas... Les ancêtres sont figés ... Les dieux ne ressemblent pas vraiment à des dieux... Etc...
    Et alors, brusquement, tout s'effondre, tout se désagrège, tout disparaît ! C'est alors et alors seulement, que ces âmes se retrouvent libérées de leurs illusions, de leurs croyances religieuses qui les enchaînaient aux Plans inférieurs. Libres et purifiées, elles peuvent maintenant s'élever vers la lumière de l'Astral où des êtres chers les attendent réellement.
     
    Certaines personnes, par contre, ne s'en sortent pas si bien... Ce sont celles qui n'ont jamais cru à autre chose qu'à la vie terrestre !
     Après la mort de leur Corps Physique, elles sont incapables de monter au-delà de ce Plan nébuleux où elles restent jusqu'à leur prochaine incarnation sur le Plan Physique.
    Mais il y a pire... Ce sont les personnes totalement matérialistes, réfractaires à toute forme de spiritualité qu'elles rejettent avec violence.
     Après leur mort, les âmes de ces personnes tombent dans une sorte de coma qui les conduit directement sur le sous-Plan le plus bas de ce monde brumeux où elles restent indéfiniment, enfermées dans les noirceurs de leur esprit, allongées les unes à côté des autres dans un brouillard gris et poisseux...
     
    Le domaine des Esprits de la Nature26910e61.jpg picture by virtuellife
     
    Au-dessus de ce Monde brumeux du bas-Astral, il existe un sous-plan vibratoire plus lumineux inséré entre les deux plans vibratoires les plus élevés du Plan Ethérique dans la 4e Dimension. C'est le "Royaume de Magonia".
     Dans ce Royaume éthéré vivent d'étranges créatures que l'on croirait tout droit sorties d'un conte de fée...! Mais il ne s'agit pas d'une coïncidence... Dans les temps anciens, tout le monde croyait aux créatures du "Petit Peuple" comme les appelait alors. Et ce n'était pas par naïveté. Non, si on y croyait c'est parce qu'alors les Hommes avaient l'esprit plus ouvert. On ne disait pas aux enfants que seul ce qui était matériel était réel, que seuls ce qu'ils pouvaient toucher existaient vraiment. On les laissait faire leurs propres expériences. Grâce à cela, au cours de promenades dans les jardins, dans les bois et les forêts, le long des rivières et des marais, les enfants dont l'esprit était ainsi dépourvu de tout interdit, voyaient souvent de petites créatures surgir devant eux, courant et gesticulant autour des arbres et des fleurs, volant dans les airs ou nageant dans les eaux...! Ils revenaient alors tout excités vers leurs parents pour leur raconter l'extraordinaire rencontre qu'ils avaient fait et ceux-ci leur expliquaient alors qu'ils venaient de rencontrer des créatures du "Petit Peuple", des Esprits de la Nature !
     En effet, leurs parents avaient eux-mêmes faits de telles rencontres lorsqu'ils avaient leur âge, tout comme leurs propres parents et leurs grand-parents et leurs arrière-grand-parents ! Certains adultes au coeur pur continuaient de faire ces merveilleuses rencontres en allant chercher du bois dans la forêt ou en allant à la cueillette des champignons ou des simples. Car, en effet, il faut avoir le coeur pur pour voir ces créatures; la pureté de nos pensées élève nos vibrations corporelles et nous permet ainsi de voir ce qui est invisible pour les autres. Les enfants sont purs et leurs vibrations sont élevées, c'est pour cela qu'ils voient souvent des choses que leurs parents ne voient pas.
     Personne, en ces temps anciens, n'aurait même imaginé que l'on puisse nier l'existence de ces créatures qui peuplent la Nature et qui, on en était sûr, aident celle-ci dans sa tâche. Elles aident les plantes à pousser, à bougeonner, à fleurir. Elles aident les insectes à se métamorphoser. Elles aident la pluie à venir lorsque c'était nécessaire. Elles aident les abeilles à polliniser les fleurs. Elles aident les arbres à pousser et à fleurir. Elles aident les petits animaux végétariens à trouver leur nourriture lorsqu'ils ne trouvent rien à manger. Elles aident les oeufs à éclore. Et mille et une autres choses encore.
     Ces créatures vivifient en fait tout ce qu'elles touchent, c'est là leur raison d'être.
     
    Daniel MeuroisTRISTAN_DA_CUNHA_by_videa.jpg picture by fernanaseara


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :