• FONDATIONS D ‘UN CHRISTIANISME COSMIQUE ASPECTS RECURRENTS

    IAMPresence-1.jpg

    Nous
    approchons maintenant du commencement d’un nouveau millenium, et le 1erJanvier 2000, sera le 2000
    ème anniversaire de la naissance de Nathan
    Jésus. Quelle profondeur ceci donne t il à notre compréhension de ce moment
    critique ! Le Christianisme Cosmique, tel qu’il est ici développé—et nous
    sommes seulement au commencement de cette œuvre—nous permettra de vivre de plus
    en plus consciemment avec la véritable impulsion du cœur du Christ. C’est ce
    battement de cœur qui connecte nos vies avec celle du Christ—une union que nous
    avons aussi commencé à discerner dans l’écriture des étoiles, les emblèmes
    visibles des messagers divins, les chœurs des anges.



    En
    parlant de Christianisme Cosmique, il correspond à cette conjoncture de
    mentionner Willi Sucher (1902-1985). Les lecteurs déjà familiers de cette œuvre
    sauront combien ce livre lui doit. C’est une sorte de "magie
    blanche" : on regarde dans le futur, on devient conscient de
    certaines configurations proches, on les amène à la conscience en connexion
    avec l’événement Christ correspondant, et on essaie de se rendre soi-même
    réceptif au flux, de l’éthérique, de l’impulsion Christ—ceci fut l’entreprise
    de Willi Sucher. Combien ceci est à l’opposé de certaines formes dégénérées de
    l’astrologie moderne, où quelques astrologues—sous l’influence d’êtres négatifs
    destructifs—projette les plus terribles prédictions de la fin des temps dans le
    futur, paralysant efficacement la volonté humaine !



    La
    pratique de la sagesse Chrétienne des astres neutralise cette approche négative
    en  créant une connexion consciente avec la nouvelle découverte de
    l’impulsion Christ qui a été mise en place à travers l’incorporation
    progressive du corps éthérique du Christ depuis l’année 1933. Le but de cette
    sagesse stellaire est de vivre activement avec les événements poursuivant le
    courant de manifestation de ce rythme annuel de 33  1/3, avec la
    résolution de participer, extérieurement et intérieurement, à tout ce que ceci
    implique pour le futur de l’humanité. Ce sentier, qui est finalement un véritable
    sentier de guérison—pour l’humanité, la Terre, et toute la Création—est entrée
    dans une nouvelle phase à travers l’œuvre pionnier de Willi Sucher, et nous lui
    rendons hommage ici—un vrai disciple du Christ Cosmique.



     



    Les
    lecteurs de l’œuvre de Sucher saurons que, bien qu’il ne travaille pas avec
    l’astrologie traditionnelle, il se tournait vers le zodiaque sidéral et
    travaillait avec les mouvements des planètes à travers les constellations
    zodiacales (zodiaque sidéral) en contraste avec l’astrologie moderne, qui ne
    tient en général pas compte de cette approche. Un second point à mentionner en
    ce qui concerne l’œuvre de Sucher est son attention aux mouvements
    héliocentriques des planètes ; c’est à dire, le mouvement des planètes vu
    non de la Terre (géocentrique) mais vu du Soleil. Ce fut une intuition profonde
    qui le mena vers cette étape.



     



    Lorsque
    l’on regarde la correspondance entre les événements cosmiques et la vie du
    Christ, le fait extraordinaire émerge qu’elle est au-dessus de tous les mouvements
    planétaires héliocentriques qui sont d’importance. Par exemple,
    regardons la configuration cosmique au moment du Baptême dans le Jourdain,
    lorsque héliocentriquement il y avait une exacte conjonction entre Mercure et
    Saturne aux pieds des Gémeaux. Que pouvait signifier ceci ? Quelle pouvait
    être la signification de cette configuration céleste ? Saturne peut être
    décrit comme la "porte vers le Royaume du Père", et Mercure, la
    planète la plus proche du Soleil, en tant que "Messager". De même,
    les Gémeaux symbolisent l’union du Moi Supérieur céleste (Christ) avec le
    moi-Terrestre (Jésus).



     



    La
    conjonction entre Mercure et Saturne au moment du Baptême s’exprimait dans
    l’ouverture  de la porte cosmique : la  volonté du Père fut
    ainsi accomplie dans les mots, "Celui-ci est mon Fils bien aimé que j’ai
    aujourd’hui engendré" (Luc 3 :22). Ceci fut la naissance du Christ,
    le Fils du Père, en union avec Jésus, vers lequel le Christ vint du royaume des
    Cieux en tant que Messager du Père. "Les mots que je vous dis ne sont pas
    de ma propre autorité ; mais le Père qui habite en moi fait son
    oeuvre" (Jean 16 :10).



    Dans
    une nouvelle sagesse Christianisée, non seulement il sera important de se
    tourner à nouveau, comme les Mages l’ont fait, vers les constellations
    zodiacales, mais il sera aussi nécessaire  de tenir compte des mouvements
    héliocentriques des planètes. De plus, compte doit être tenu du fait que, à
    travers le Mystère du Golgotha, la Terre est devenue, dans un sens moral
    spirituel
    , le centre du système solaire et que par conséquent une
    conception avec le Soleil au centre physique est—sur un niveau moral spirituel
    plus élevé—pas réellement vrai. Car le Christ, le Soleil spirituel, est à
    présent uni à la Terre. Certainement, le système héliocentrique aura une validité
    du point de vue des relations physiques entre les planètes ; mais nous
    êtres humains, nous incarnons encore et encore sur la Terre, c’est ici que nous
    entrons pleinement en relation avec le Christ, le Soleil spirituel.



     



    En
    effet, dans un sens profond, plein de signification pour le futur, la Terre
    elle-même devient un Soleil, de façon à ce que, dans un sens plus élevé,
    le "géocentrisme" ne soit seulement qu’un nouvel
    "héliocentrisme".



    Par
    conséquent, nous avons la situation quelque peu compliquée telle que les
    mouvements héliocentriques des planètes—bien qu’ayant une profonde
    signification pour entrer en relation avec la révélation de l’impulsion
    Christ—doivent aussi être vus d’une perspective terrestre centrale.  Les
    implications de cette vue ont été systématiquement présentées dans le 1ervolume de l’auteur,
    Astrologie Hermétique, où l’attention est attirée
    sur le système astronomique de Tycho Brahe, qui, bien qu’héliocentrique en un
    sens, place aussi la terre au centre absolu. Le système Tychonique aide
    ainsi à fournir une base pour une nouvelle sagesse (astrale) Chrétienne…En
    franchissant cette marche [du système de Copernic à celui de Tycho] nous
    commençons à entrer pleinement dans la réalité Christ central de notre
    système solaire et recevons le privilège de participer au grand œuvre de
    rédemption.



     



     



    Avant
    de donner quelques exemples de la signification de la perspective
    héliocentrique modifiée, quelque chose d’autre doit être mentionné. Référence
    fut faite auparavant au travail négatif des planètes Uranus, Neptune et
    Pluton ; mais d’autres aspects, plus positifs, devraient aussi être
    indiqués. Et le fait que ces planètes ne soient seulement découvertes que dans
    les 200 dernières années ne doit pas empêcher notre investigation sur leurs
    effets avant leur "découverte". Néron, par exemple est né lors d’une
    conjonction entre le Soleil et Pluton ; et le point culminant de la
    tentation dans le désert, d’un point de vue cosmique, correspondit aussi à une
    conjonction entre le Soleil et Pluton. Dans le cas de Néron nous avons
    clairement un individu qui est tombé victime du pouvoir, un aspect de
    Pluton ; mais cet aspect négatif fut, par exemple, contrebalancé par la
    résurrection de la fille de Jaïre, qui prit place également durant une
    conjonction Soleil-Pluton. En fait, cette résurrection survint deux fois :
    le 18 Novembre, en l’an 30 après J.C., et à nouveau  le 1erDécembre cette même année. La seconde fut l’occasion de cette conjonction entre le Soleil et Pluton. Nous avons ici un indice préalable que l’Etre Christ travaillait aussi avec les impulsions de la planète Pluton, mais dans un sens positif (et un cas similaire pourrait être fait pour Uranus et Neptune). 



     



    Ayant
    fait allusion, au moins brièvement, à l’importance  de ces trois planètes
    éloignées, retournons à présent à la perspective  héliocentrique modifiée,
    prêts  à les considérer aussi en relation avec les plus traditionnelles
    planètes proches. Pour donner une meilleure image, regardons à nouveau la
    configuration  du baptême dans la Jourdain du point de vue du Soleil, au
    moment où la planète Mercure qui est la plus rapprochée du Soleil, et la
    planète Saturne s’alignèrent ensemble aux pieds des Gémeaux, à 7° de la
    constellation des Gémeaux. Ici nous avons un alignement Soleil-Mercure-Saturne,
    et la chose remarquable est que cet alignement survient encore et encore à
    chaque autre événement important dans la vie du Christ—par exemple, à
    l’Adoration des Mages.



     



    A
    l’Adoration des Mages, au soir du 26 Décembre, il y eut une conjonction
    héliocentrique entre Mercure et Saturne dans le Bélier sidéral. En étudiant ces
    correspondances cosmiques, ce qui semble le plus important est le fait de l’alignement.
    Une conjonction héliocentrique entre Mercure et Saturne signifie que Mercure et
    saturne sont en ligne avec le Soleil sur le même côté du Soleil. Une opposition
    héliocentrique aurait lieu si Mercure était  d’un côté, et le Soleil et
    Saturne de l’autre : Mercure-Soleil-Saturne. Et en fait, lors de la
    guérison du fils du noble, le second miracle dans l’Evangile de St Jean,
    précisément cet alignement Mercure-Soleil-Saturne survint. En d’autres mots, au
    moment de ce miracle, qui eut lieu à 13h le samedi 3 Août en l’an 30… il y
    avait une opposition héliocentrique entre Mercure et Saturne. Cette même
    opposition survint encore lors du miracle des pains et des poissons, qui eut
    lieu entre 16h et 18h le lundi 29 Janvier de l’an 31.



    Un
    autre exemple : nous savons que la Résurrection eut lieu le dimanche 5
    Avril 33, et que l’Ascension suivit 40 jours plus tard. Ajoutant ces quarante
    jours, nous arrivons au Jeudi 14 Mai 33. Regardant la configuration cosmique à
    ce moment, le 14 Mai à midi, il y avait, héliocentriquement, une opposition
    Mercure Neptune : c’est à dire, Mercure-Soleil-Neptune. Neptune était à 1°
    sidéral du Verseau, et Mercure à 1° sidéral du Lion. Maintenant, exactement la
    même configuration cosmique eut lieu aux Noces de cana. A nouveau nous avons un
    alignement Mercure-Soleil-Neptune. Les noces de Cana eurent lieu le matin du
    Mercredi 28 Décembre de l'an 29, à 9h. Puisque le repas suivit directement, le
    moment de la transformation de l’eau en vin eut lieu environ vers midi. A ce
    moment là, Mercure était héliocentriquement, au degré 24 du Cancer, et Neptune
    en opposition au degré 24 du Capricorne. Ces quelques exemples doivent suffir
    pour illustrer la remarque générale. Peut-être un jour une étude plus détaillée
    pourra être faite sur des connexions plus proches entre la vie du Christ
    et  les événements astrologiques tels qu’ils sont vus dans la perspective
    héliocentrique selon Tycho.



     



    Ayant
    considéré l’importance de cette perspective héliocentrique, allons un pas en
    avant ; inutile de le dire, les configurations géocentriques
    traditionnelles dont aussi significatives dans la vie du Christ. Par exemple, à
    la fin des quarante jours dans le désert, comme décrits dans l’Evangile de St
    Matthieu (4 :11), "les anges vinrent et s’occupèrent de lui".
    Que signifient ces mots ? Selon la tradition spirituelle des Chevaliers de
    Malte, ceux ci étaient les anges des douze qui allaient devenir ses apôtres.
    Maintenant nous savons—de Rudolf Steiner aussi—que la sphère de la Lune est le
    royaume des anges. Ainsi nous nous attendrions à trouver, à ce moment, une
    configuration planétaire impliquant la Lune ; et en fait, à cette
    occasion—vers le soir du Mercredi 30 Novembre 29, à la fin des quarante jours
    dans le désert—il y avait en effet une conjonction entre la Lune et Jupiter.
    Que se passa t-il ? Les anges déversèrent leur bénédiction, signifiée
    cosmiquement par l’alignement de Jupiter, planète de la sagesse. Ils
    accordèrent une bénédiction cosmique ; une source de nourriture et de
    subsistance se diffusa pour fortifier Jésus Christ à ce moment juste après
    qu’il ait rencontré et maîtrisé les trois tentations.



    Un
    mois plus tard, Jésus Christ, avec environ une centaine de gens, était
    présent  aux noces de Cana, en Galilée. Durant la célébration suivant le
    mariage ce matin là, à laquelle de nombreuses relations à lui assistaient, il
    accomplit son premier miracle public—la transformation de l’eau en vin. A ce
    moment la Lune était encore en conjonction avec Jupiter, un fait qui jette une
    lumière remarquable sur ce miracle. Car que se passa t-il ? L’eau—on
    pourrait dire l’eau de sagesse—est symbolisée par la conjonction entre
    la Lune et Jupiter. Cette eau à coulé à travers les prophètes du peuple
    d’Israël. Christ alors vint comme celui qui accomplirait cette tradition
    prophétique. Et quelle chose nouvelle apporta t-il à l’eau, la sagesse,
    le pouvoir de Yahvé qui avait coulé tel un canal d’inspiration depuis le temps
    d’Abraham et Melchisédech ? Il apporta le feu de l’amour. L’eau qui
    fut distribuée aux invités du mariage fut amalgamée, non seulement à la
    bénédiction angélique, comme à la fin de la tentation dans le désert, mais à
    l’Etre Christ Lui-même, le pouvoir d’amour, le feu d’amour qui
    transforme l’eau en vin. Lorsque les invités burent cette eau, ils furent
    pénétrés du feu d’amour intérieur et de dévotion au Christ. Ceux qui étaient
    présents le reconnurent comme l’émissaire du Divin. Et ce premier miracle
    public fut suivi par son "octave", le dernier miracle, lorsque—au
    Dernier repas la nuit du Jeudi 2 Avril 33—il inaugura avec ses douze disciples
    le saint mystère du sacrement du pain et du vin ; ceci couvre la vie du
    Christ.



     



    En
    vivant avec les mouvements des planètes, ce fait peut nous inspirer :
    chaque mois  il y a un aspect récurrent lorsque la Lune vient en
    conjonction avec Jupiter ; cet aspect permet un



     Echo
    ou un réveil intérieurement du mystère de la transformation de l’eau en vin. En
    vivant avec les correspondances cosmiques des événements du Christ, nous
    pouvons trouver une relation complète avec les configurations célestes ayant
    lieu chaque mois.



    Il
    y a beaucoup d’autres exemples que nous pourrions observer : la descente
    de l’Esprit Saint à la Pentecôte, qui est célébrée dix jours après l’Ascension.
    Dans le calendrier hébraïque, le jour de fête correspondant est appelé
    "Festin des Semaines". Cet événement a lieu cinquante jours après la
    Pâque, qui commence le quinzième jour du mois de Nisan, le premier mois dans le
    calendrier Juif. Cinquante jours plus tard vient la Pentecôte, les 6 et 7 de
    Sivan, au cours du 3ème mois du calendrier Juif. Beaucoup de gens se
    rassemblaient  à Jérusalem pour cette fête du Festin des Semaines,
    cinquante jours après la Pâque en l’année 33. Les Apôtres et disciples, les
    saintes femmes, et la Vierge Marie étaient réunis ensemble dans le Cénacle, la
    maison du Dernier Repas sur le Mont Sion à Jérusalem. Ils étaient rassemblés
    pour s’unir et prier. Cette nuit là, le 23 Mai 33, au début du sixième jour de
    Sivan, le Festin des Semaines commençait.



    Ils
    se rencontraient dans la pièce du Dernier repas : les onze Apôtres plus le
    nouvellement choisi Matthias, qui vint remplacer Judas Iscariote, avec la
    Vierge Marie. Les autres disciples et les saintes femmes étaient ensemble dans
    d’autres parties de la maison. Durant la nuit quelque chose de très spécial
    commença à se dérouler—un  mystère en relation avec la Vierge Marie. Ceci
    mena alors la descente du Saint Esprit à l’aube du jour suivant, le Dimanche 24
    Mai 33—cinquante jours après Pâques.



    Au
    moment de la Pentecôte, la Lune et Uranus étaient conjoints dans la
    constellation du Lion. Chaque mois il y a un aspect récurrent quand la Lune
    vient à nouveau  en conjonction  avec Uranus. Lorsque cet aspect
    survient, nous pouvons réveiller intérieurement pour nous-mêmes cet important
    événement qui signifiait en réalité la fondation de l’Eglise. Nous savons
    que Pierre et les Apôtres vinrent à la piscine de Bethesdée ce jour-là et
    baptisèrent trois mille personnes (Actes 2 :41).



     



    Vivant
    avec ces configurations et correspondances cosmiques au temps de la vie du
    Christ peut intensifier notre connexion intérieure avec la révélation de
    l’impulsion Christ. Dans nos vies quotidiennes nous pouvons cultiver une
    relation intime avec ces événements de signification éternelle. Le
    Christ a dit :"Le Ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne
    passeront jamais". (Matthieu 24 :35).



    Combien
    ceci est encore plus vrai, non seulement par les paroles du Christ, mais
    par ses Actes. Ces actes furent imprimés dans la configuration
    cosmique-éthérique de l’univers ; et à par la grâce nous devons les
    adapter par la connaissance appropriée et l’orientation de la volonté.



    Ce
    chemin spirituel moderne est une métamorphose du chemin suivi par les Mages il
    y a deux mille ans, et tout comme les Mages—réalisateurs du courant spirituel
    inauguré par Zoroastre à Babylone au sixième siècle avant J.C.—portaient
    témoignage à la première venue du Christ, ainsi il y a aujourd’hui besoin d’un
    nouveau sentier des Mages conduisant au Christianisme Cosmique, à une sagesse
    stellaire Christianisée, représentant une métamorphose de cet ancien sentier.



     



    Une
    véritable sagesse stellaire, une véritable astrologie, est nécessaire à notre
    époque pour nous permettre d’aller à la rencontre de la seconde venue du
    Christ—à la venue du Christ dans le royaume éthérique—tout comme le sentier des
    Mages menait à la venue du Christ dans le royaume physique. C’est la vraie
    signification de la sagesse stellaire Chrétienne s’élevant  de nos jours,
    à qui la Chronique de vie du Christ fournit une fondation sûre. Puissent nos
    efforts stimuler les autres à rejoindre la quête.



     



     



     



    RAYS
    SEPTEMBRE  OCTOBRE
    2000                    
    ROBERT POWELL



     



    Traduction
    Chantal Duros




  • Commentaires

    1
    uriellea
    Mardi 18 Octobre 2011 à 20:15

    dans l avenir en 2033  ca fera 2000  ANS DEPUIS LE GOGOTHA ce sera une periode tres importante pour l humanite,nous avons commence le 60 eme cycle de 33 ans 1 tier ,la periode

    la plus dense de ce cycle se situe du 6 JANVIER DE L ANS 2031  A  AVRIL 2033;C EST LA PERIODE LA PLUS CHRISTIQUE DU CYCLE,en miroir du temps passe sur terre du christ il a y 2000 ans

    mais en contrepartie les forces anti christique son les plus puissante,faut etre vigilant ,leurs mission tous faire ,pour que l on reste dans le monde materiel,afin que l on se relie pas a son ame

    a son ange ,a mikael et surtout aux CHRIST  de retour dans le monde etherique il y a presqu un siecle . de plus 60  cycles , est relie a l animal , le 6 C EST L ANIMAL,c est la qu il faut faire

    attention  !   un plus  . le dernier cycle , ca PERIODE LA PLUS PUISSANTE  ETAIT DE SEPTEMBRE 1997 A DECEMBRE 1999.si vous vouler avoir un ide de ce qui peux se passer entre l an 2000 ET

    L AN 2030  ,regarder ce qui c est passer entre  septembre 97 et decembre 1999 ,pour avoir une ide ,entre 2033 ET 2063 ,regarder ente 2031 ET  AVRIL 2033 .il pourait y avoir

    des clones des cyborgs ,un monde vituel holographique ,l ordinateur  quantique ,ect , sur chaque cycle de 33 ANS 1 tier se sont  les 2 ANS 1 tier de la fin qui sont les fort  .avant le debut

    de l autre cycle il y aura en 2062  le retour de la comete de HALLEY ,pour voir , ca puissance regarder, les autres passages ,191O, 1986

    2
    Rigel
    Vendredi 28 Août 2015 à 18:47

    http://www.loveenki.com/enki/2012/03/le-veritable-gourou-cest-vous-videos/

     

     

    Je ne suis pas d'accord avec les religions monothéistes.... je vous propose ce lien si vous souhaitez ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :