• L’Existence de l’Ombre, Savoir la Reconnaître et la Transmuter

    Le plus grand coup de force des Ténèbres ou de l’Ombre est, sans doute, d’avoir réussi à faire croire depuis si longtemps au plus grand nombre qu’elles … n’existent pas ! Il est d’ailleurs de notoriété publique que le "jeu du malin" est de se faire passer pour la lumière !

     

    En fait, il n’existe que deux « Principes » opposés et purement complémentaires : la Lumière et les ténèbres (ou l’obscurité, l’ombre), soit encore le Bien et le mal, lequel s’oppose au Bien et lui permet d’exister. Le Yin et le Yang, le bas et le haut, le féminin et le masculin, etc ... la double polarité cherchant l’Union parfaite dans l’opposition, le Grand Mariage ou le maïthuna cosmique de Shakti-Shiva qui engendre les Mondes et l’Univers ...

     

    L’expression « forces du mal » ou encore « côté obscure de la force » pourrait, toutefois, donner lieu à un concept erroné, parce que, en réalité, il n’existe qu’une seule et même Force, neutre, venant de Dieu, réunifiée, réconciliée en sa Source Une. Il/Elle Seule et Unique est à l’Origine de la Force. Il n’y a pas de Force hors de Dieu, Elle est Pure Lumière Conscience.

    Ceci a pour conséquence que le mal est accompli avec la même pure Force Divine que le Bien. La Force Conscience, l’Unique qui existe, est elle-même en dehors des Notions de Bien ou de mal. Tout comme Dieu, elle EST. Point ... le reste n’est que tergiversations de l’esprit agité.

    Ce qui, ensuite, est fait avec Elle dépend du "libre arbitre" des êtres dotés d’un libre vouloir et qui engagent alors leur responsabilité, des contrats, des liens et des rôles que l’Âme endossent afin de figurer dans le grand Plan Divin.

    Comment définir les ténèbres ?

    L’on peut, par exemple, dire que les ténèbres sont constituées par l’ensemble des êtres et groupements d’êtres (incarnés, éthérés, non-incarnés, organisations, groupes, loges, ...), dans le concret et dans le subtil, sur la place publique ou dans l’occulte, qui ont pris position contre la Lumière, en faveur de l’Ombre.

    Cela inclut, en premier lieu, le « prince des ténèbres » lui-même, aussi appelé le « prince de ce monde », avec tous ses « sbires » ou « trabans », et aussi la grande multitude de tous ceux qui, délibérément ou non, consciemment ou non, les servent ou se laissent fortement influencer par eux.


    Statue de Lucifer, Madrid 

    Lucifer est un principe spirituel Masculin. La planète Vénus porte aussi le nom de Vénus-Lucifer. Le pentagramme, symbole de Vénus, symbole de l’homme incarné est, lorsqu’il est inversé le symbole de Lucifer.

    Les ténèbres existent bel et bien et elles sont, sur cette Terre, malgré l’enchaînement de Lucifer annoncé par l’Apocalypse, et son départ récent annoncé par l’Avatar Michael Archange (personnification de la Lumière Réunifiée sur notre planète), présentement extrêmement agissantes !

    Le rôle principale des ténèbres est donc de faire ombre à la Lumière, l’empêcher de briller dans tout l’espace afin de garder un équilibre relatif entre les constituants de la création en fonction du Plan Divin.

    Mais qui de nos jours est réellement capable de clairement reconnaître l’ombre en nous et sur notre planète ? de la dénoncer comme telle ? de faire la différence et de trancher tout lien, quel qu’il soit, de terminer tout contrat avec les forces des ténèbres ?

    La reconnaissance des Ténèbres et du Dragon

    Au niveau spirituel, le « royaume des ténèbres » lui-même, avec son « prince » déchu, est heureusement pour nous, hors de portée des êtres humains. Et inversement, mais nous en sommes grandement influencé dans les aspects énergétiques.

    L’influence des ténèbres et des trabans lucifériens se fait, maintenant, encore pleinement sentir sur la Terre. Il en sera ainsi, jusqu’à ce que la Grande Purification de la Terre soit totalement accomplie, processus qui a été fortement accéléré ces dernières décennies et accompli sur les plans supérieurs.

    Un tel événement n’aurait en apparence, rien à voir avec l’activité humaine, mais ressortirait uniquement d’une Intervention Divine dans nos contrées. Celle-ci ne peut survenir qu’au Moment où l’Omnisagesse Divine l’aurait précisément déterminé, ce qui est le cas de nos jours de par la Présence de l’Avatar sur Terre.

    Pour l’âme humaine, symboliquement et subtilement, la nécessité d’expérimenter la matière et de s’exprimer en son Sein a impliqué un phénomène de séparation et génère l’apparition du Dragon. Le Dragon s’enferme dans la densité et prend un corps. La Déesse, Reine terrestre et matière, qui chevauche la lune, est l’outil utilisé par l’âme pour expérimenter l’inconscient et le non-soi. Le Dragon est une phase, un état intermédiaire. L’égo, l’ombre résulte de cette séparation d’avec La Source.

    Au niveau individuel, le Dragon matérialise l’espace-temps dans lequel l’âme apprend et grandit pendant un cycle. Le cycle est le Sein de la Mère qui sera plus tard symbolisé par la crypte. Pendant ce long séjour dans l’incarnation et la densité, l’âme se nourrit régulièrement de la Présence Solaire, Lumière. Elle ressent les effets et se régénère dans le champ énergétique de la Tête du Dragon, lorsque celui-ci s’approche le plus près possible de l’astre solaire. Lorsque l’âme plonge dans l’inconscient, dans les miasmes du passé et les méandres du Karma, elle retourne dans la queue du Dragon, pour expérimenter a nouveau un cycle de ténèbres ou de chaos.

    >>> Lire également La Danse de la Mère, du Soleil et du Dragon - Les Noeuds Lunaires

    Pour reconnaître l’expérience de l’ombre, prenons le cas d’êtres humains menteurs, voleurs, violeurs, assassins, pervers. Il ne sera alors pas très difficile d’y voir tout de suite l’influence des ténèbres, car au premier degré, le mal en tant que tel accompli sur d’autres y est flagrant (n’oublions toutefois pas que tout est une question de point de vue sur lequel on se place et que les choses peuvent être analysée sous des angles différents).

    Mais il est des formes d’influence ténébreuse beaucoup plus fines et subtiles, et donc insidieuses, parce que, de prime abord, d’apparence chatoyante, voir inoffensive.

    La sexualité non maîtrisée

    Par exemple, une femme insuffisamment vêtue en public avec un habillement trop court ou recouvrant insuffisamment certaines parties du corps, sera souvent la proie et/ou l’instrument de l’ombre présente dans le regard indécent dont elle sera la "victime". Cela peut être conscient ou pas, volontaire ou non ; donc les motivations peuvent varier, mais, dans tous les cas, aujourd’hui, chez la plupart des peuples dits « civilisés », cette femme sera l’objet d’une influence ténébreuse et déclenchera, le plus souvent, autour d’elle, des pensées sexuelles, dont elle sera responsable, certes, tout autant que celui qui la regarde sous cet angle, générant ainsi un karma ou lien karmique au niveau du second chakra dont il faudra se défaire par la suite afin de rendre à chacun des protagonistes la liberté et l’innocence légitime.

    La publicité

    En plus d’être de plus en plus envahissante et intrusive, elle est, le plus souvent, extrêmement démagogique, flattant les instincts les plus bas et les convoitises les plus viles, la sensualité (sexualité) débridée et omniprésente, les appétits les plus variés vécus sans aucun frein ni mesure, sans aucune limite, jusqu’à total épuisement. Cela obéit précisément aux principes de la tentation et du charme, des principes explicitement lucifériens, par lesquels la fermeté dans le Bien, le centrage et l’ancrage dans la Lumière des êtres humains sont constamment mis à l’épreuve.

    Dieu ne tente pas, mais Lucifer si ! Et la publicité lui offre pour cela, aujourd’hui, un vecteur sans pareil ! Et les « pousse-caddie », qui se laissent lessiver le crâne et le reste par elle, sont comme Oscar Wilde, qui disait à qui voulait l’entendre : « Je résiste à tout, sauf à… la tentation ! ».

    De fait, les charmes publicitaires exploitent sans détour les sept péchés capitaux, qui, selon le catholicisme, sont les péchés de « tête » (capita), cela ne signifiant pas qu’ils sont plus graves que d’autres, mais plutôt qu’ils sont à même d’en entraîner bien d’autres :

    * L’Orgueil (Superbia en latin) : attribution à ses propres mérites de qualités vues comme des dons de Dieu (intelligence, etc.).

    * L’Avarice (Avaritia en latin) : accumulation des richesses recherchées pour elles-mêmes.

    * L’Envie (Invidia en latin) : la tristesse ressentie face à la possession par autrui d’un bien, et la volonté de se l’approprier par tout moyen et à tout prix (à ne pas confondre avec la jalousie).

    * La Colère (Ira en latin) : « courte folie » déjà pour les Anciens, entraînant parfois des actes regrettables.

    * L’Impureté ou la Luxure (Luxuria en latin) : plaisir sexuel recherché pour lui-même.

    * La Gourmandise (Gula en latin) : ce n’est pas tant la gourmandise au sens moderne qui est blâmable que la gloutonnerie, cette dernière impliquant davantage l’idée de démesure et d’aveuglement que le mot gourmandise. Par ailleurs, on constate que dans d’autres langues ce péché n’est pas désigné par un mot signifiant « gourmandise » (gluttony en anglais, par exemple) [4].

    * La Paresse, anciennement l’acédie (Acedia en latin). Le catéchisme de l’Église catholique définit l’acédie, terme disparu du langage courant, comme « une forme de dépression due au relâchement de l’ascèse ». Il s’agit en effet de paresse morale. L’acédie, c’est un mal de l’âme qui s’exprime par l’ennui, l’éloignement de la prière, de la pénitence et de la lecture spirituelle.

    Il n’est que de considérer, précisément, les appellations choisies pour des desserts comme « tentation », « gourmandise », « péché mignon » (comme si un péché pouvait être mignon !), « passion », etc., pour se rendre compte que, là aussi, les ténèbres sont tenues de s’exprimer dans un genre qui n’appartient qu’à elles, et qui plus est, ne s’en cache pas !

    De plus, la publicité enlaidit considérablement le paysage, se transforme en matraquage sans pareil – elle envahit tout partout, que ce soient les murs des villes et des métros, les écrans des téléviseurs, des ordinateurs et des cinémas, témoignant desabsences de réelles « valeurs » des êtres humains qui la promeuvent et/ou l’approuvent, et témoigne d’un tel mépris à l’égard de ceux à qui elle s’adresse et de leurs possibles réelles aspirations, qu’il faut être déjà tombé dans un profond état d’abrutissement et d’asservissement à la matière la plus grossière, pour ne pas se rendre compte à quel point les manières et les méthodes des « publicitaires » sontdevenues dégradantes et avilissantes pour la réelle dignité des véritables êtres humains.

    Quelques exemples au hasard :

    - En égypte, la « route du désert » allant du Caire à Alexandrie (130 kms) est maintenant bordée, d’une ville à l’autre, sans discontinuer, de gigantesques panneaux publicitaires (peut-être 4 x 8 mètres) à raison, à peu près, d’un tous les cent mètres ! Pour une route traversant le désert, l’on apprécierait plus de tranquillité et de solitude… Tous ceux qui s’efforcent ainsi de faire miroiter leur « bonheur en boîte » se rendent déjà-t-ils compte à quel point leur matraquage, outre la pollution mentale générée dans les têtes de tous ceux qui voient leurs panneaux sans les regarder - à moins qu’ils ne « tombent dans le panneau » ! -, empêche tous ceux qui empruntent quotidiennement une telle route pour aller à leur travail ou chez eux, etc., de simplement profiter de la beauté et de la sérénité des paysages naturels ?

    - Espagne, Madrid, Puerta del Sol, été 2003, un immense panneau (pouvant avoir dix mètres de côté ou plus), vantant une crème pour la peau de la marque Loréal, exhibe, sous l’œil complètement indifférent des passants, une énorme femme allongée portant juste un très léger bikini… Ce qui, il y a encore quelques décennies, aurait soulevé d’abondantes protestations, est maintenant accepté comme parfaitement normal, sans rien y trouver à redire, par l’ensemble de la population, autochtone ou étrangère ! Jusqu’où ira l’assoupissement général ?

    L’affligeant spectacle est le même, que vous soyez à New-York ou à Toronto, à Lima ou à Caracas, à Rome, à Berlin, à Londres ou à Paris, à Tokyo, Bruxelles, Pékin ou Moscou… La pollution publicitaire sur une vaste échelle est devenue quasi-généralisée.

    Et pourtant… Là les ténèbres sont particulièrement présentes. Ceux qui les servent suscitent artificiellement des « stars » éphémères, des idoles de vanité glorifiées par la presse dite « people », dont le seul mérite est, le plus souvent, leur présumé sex-appeal, leur anticonformisme de façade et la grosseur de leur compte en banque…

    Pour asservir les êtres humains et en faire des trabans dociles à leurs sombres visées, les ténèbres utilisent un instrument de prédilection : la domination illimitée de l’intellect, auquel la plupart des êtres humains vouent aujourd’hui un culte démesuré et auquel ils se soumettent eux-mêmes de leur plein gré.

    La femme, pourtant, de par sa plus grande finesse potentielle d’Intuition, devrait être capable, la première, de détecter immédiatement tout être soumis aux ténèbres ou influencé par elles. Au lieu de cela, du fait de leur faiblesse en matière de vanité, nombreuses sont elles à tomber, les premières, dans les rets du seigneur des ténèbres et à en devenir elles-mêmes de dociles instruments, de sorte qu’elles ont perdu tout discernement et parfois même la raison.

    C’est dans l’apparence de leur corps périssable qu’elles mettent toute leur fierté, alors que leur âme, mourante, hurle à l’intérieur - complètement inentendue de leur intellect totalement sourd -, en proie aux spasmes de l’agonie.

    Les hommes quant à eux s’adonnent aux joies éphémères de la lutte pour le pouvoir et la domination, l’amas de gains et la spéculation au détriment d’une planète qui s’asphyxie et de peuplent au combien meurtris.

    Les ténèbres sont devenues omniprésentes ; elles sont tapies partout, cherchant sans cesse de nouveaux serviteurs ou de nouveaux instruments et de nouvelles proies… La plupart des entreprises humaines en comporte une bonne dose et, lorsqu’ils arrivent quelque part, où que ce soit, les aspirants à la Lumière doivent toujours être dans la plus extrême Vigilance.

    Par exemple, n’importe où où vous allez, l’on vous tutoiera sans vous demander votre permission ; c’est « plus simple » ainsi, n’est-ce pas ? Insidieuse manière, sous prétexte de « camaraderie » ou de fausse amitié et de « simplicité » et aussi d’« égalité » démocratique et républicaine, de vous niveler, d’emblée, au même niveau de la masse humaine, dont il ne faut surtout pas se distinguer.

    Souvent aussi, le Nom de l’Éternel sera comme s’il s’agissait d’une locution vide, de façon inconsciente ou délibérée mais, en tous les cas, bien réelle, prononcé en vain autour de vous et même, bien des fois, déformé de duper le Créateur ! Un tel comportement, loin d’être insignifiant, porte le sceau manifeste des ténèbres et grève karmiquement lourdement le transgresseur !

    Et il existe des exemples d’expression de l’ombre par milliards, autant qu’il y aie d’individus sur notre Terre car nous sommes tous unique et que les expressions ténébreuses sont infinies en fonction des sensibilités de chacun, même si l’on peut toutefois catégoriser les formes d’expression en de grandes familles d’ombre bien organisées...

    >>> D’autres exemples ? ... Voir les articles suivants très intéressants sur des actions actuelles et bien concrètes portées par les gouvernements de l’Ombre : Codex Alimentarius, Nourriture Saine et Manipulations ... - Et vous, comment ça va sous la dette ? - Super Wi-Fi, la nouvelle pollution vibratoire environnementale ! - La Divulgation ! [vidéo]

    L’attitude juste

    "Mieux vaut allumer une chandelle que de maudire l’obscurité" dit un jour un grand sage chinois ...

    Ce n’est certes pas avec l’intellect que l’on peut reconnaître les ténèbres, mais par un constant et indéfectible état de Vigilance et de Discernement ! C’est un constant Être-en-éveil spirituel qui, à tous moments, est capable de débusquer les ténèbres où qu’elles se trouvent. Il les sent et les vois venir de loin.

    Et vu qu’elles se trouvent partout ou à peu près, c’est à peu près partout, en particulier en soi, qu’il faut être sur le qui-vive…

    Mais si reconnaître les ténèbres est une chose, déjà très importante sur un plan individuel, les dénoncer comme telles et les transmuter obligent, dès l’abord, à prendre part à l’actuel grand "Combat" en cours sur toute la planète et qui oppose les êtres humains encore porteurs d’un minimum d’Intuition spirituelle aux adhérents inconditionnels et acharnés de la domination de l’intellect, lui-même docilement assujetti aux puissances ténébreuses de l’en-deça comme de l’au-delà.

    Pas si facile ! Pas facile du tout même, de lutter avec uniquement ses propres forces contre cette hydre à neuf têtes, qui, si elles ne sont pas toutes tranchées d’un coup, toujours, indéfiniment, repoussent ! Tel est le grand défis de l’humain contemporain en quête spirituelle : devenir le guerrier glorieux des forces sombres en lui-même et au-delà. Le chemin spirituelle véritable n’est d’ailleurs autre que cela et pour atteindre le Cœur Divin, l’homme devra débusquer en son âme la moindre faille le ramenant dans l’ombre de lui-même.

    Et c’est bien pourquoi à Son Conseil de « Veillez », Jésus aurait ajouté celui, tout aussi important, de « Priez », car c’est grâce à la reliance de l’humble Prière et sa puissanceque l’on peut recevoir la Force, et c’est avec la Force d’En Haut que l’on peut équilibrer/transmuter la Force d’En Bas !

    Veiller à la santé de nos chakras inférieurs et à l’éveil de nos chakras supérieurs afin de balancer et retourner les énergies, s’avèrent plus qu’indispensable de nos jours ...

    Savoir reconnaître les ténèbres en soi

    Reconnaître les ténèbres autour de soi, c’est bien et c’est même nécessaire, mais ce qui est le plus indispensable, c’est de les reconnaître et de les surmonter en soi-même. Car celui qui ne veut les combattre qu’à l’extérieur, non seulement n’est pas crédible mais, en plus, ressemble à celui qui s’acharne à vider la baignoire en voulant retirer la bonde mais sans fermer le robinet ! Car on lutte aussi bien davantage contre les ténèbres à l’extérieur lorsqu’on les a complètement éliminées en soi, car ainsi, déjà, on ne les alimente plus, de sorte qu’elles n’ont plus de prise sur soi, car, en vérité, en cela, tout est, par les égrégores de formes-pensées, interconnecté, de sorte que, vu d’En Haut, il n’y a pas de réelle différence entre « intérieur » et « extérieur »…

    Il y a donc un travail intérieur à faire, un « Travail sur soi » relativement intensif en cette période de grande transmutation. Ce travail consiste fondamentalement à :

    Se détacher de toutes ténèbres

    Comme déjà dit, ce travail réclame une grande Vigilance, une attention de tous les instants. Car cet état de veille consiste à contrôler toutes les entrées et toutes les sorties. C’est comme un pare-feu pour un ordinateur relié à Internet. Le pare-feu a pour tâche de veiller à la bienveillance de tout ce qui rentre dans l’ordinateur, afin que des programmes malveillants, « virus », « cheval de Troie » et autres « vers » ne puissent pénétrer dans le système et l’endommager plus ou moins gravement, ou même simplement l’espionner… Mais le pare-feu doit aussi veiller à ce qui sort de l’ordinateur et veut se relier à l’Internet.

    Lorsque l’informatique était encore dans l’enfance, les ordinateurs fonctionnaient en circuit fermé, chacun refermé sur lui-même. Mais à présent qu’elle a atteint l’« adolescence » et que l’« âge adulte » est en vue, les interconnexions se démultiplient…

    C’est la même chose pour un être humain : jusqu’à l’adolescence, l’enfant est protégé, car son Noyau intérieur ne communique pas encore pleinement avec les influences venues du vaste monde, mais à l’adolescence se produit un processus très important, c’est l’irruption dans le corps de la force sexuelle qui abaisse le pont-levis du second chakra et permet la connexion avec les courants et influences venus du Monde entier !

    À vrai dire, dans ce travail de transmutation des ténèbres, ce qui sort de l’être humain est encore bien plus important que ce qui y rentre. Car, dans un cœur pur, si, d’aventure, il arrive que quelque chose de moins pur y rentre, alors il ressortira de même sans y laisser de trace… Mais, étant donné que « la bouche parle de l’abondance du cœur », si quelque chose d’impur sort de l’être humain, c’est parce qu’il est lui-même impur.

    Voilà pourquoi Jésus a dit : « Ce n’est pas ce qui rentre dans la bouche de l’être humain qui le souille, mais ce qui en sort… » (Matthieu XV, 11 – Marc VII, 15-20). Par « ce qui rentre dans l’être humain », apparemment, Jésus désignerait ici, tout particulièrement, les aliments, parce que les Juifs, avec la Loi de Moïse, étaient habitués à de rigoureuses prescriptions alimentaires. Mais Jésus fait ici comprendre que même des aliments présumés impurs ne peuvent souiller un être humain dont le cœur est pur. Ce qui sort du cœur et de la bouche de l’être humain et le souille, ce sont principalement ses mauvaises paroles, précédées de ses mauvaises pensées. Le mot « cœur » désignant le vouloir spirituel de l’être humain, qui est, en même temps, le foyer de ses pensées… Et là est donc le "champ de bataille", ou du moins le grenier à trier, c’est là qu’il faut mener la tâche, en prêtant attention à tout ce que l’on pense, dit et fait.

    De la pensée impure à la pensée spirituelle

    Le travail principal se situe donc sur le terrain des pensées, car de la pensée découle la parole et de la parole l’action. À chaque fois que l’on a une "mauvaise" pensée, donc une pensée "impure", non seulement l’on se souille, mais l’on va ainsi encourager la manifestation de l’ombre, par le verbe, dans l’Univers entier.

    Car la pensée prend forme ! Et cette forme est déjà agissante en soi. Mais il y a pire, car une grande Loi de la Création agit ici, pour le Bien comme pour le Mal, et cette Loi c’est la Loi de l’Attraction qui fait, en ce cas, que les mauvaises pensées, sur le plan qui est le leur et motivées par des ressentiments, se regroupent entre elles et se renforcent mutuellement pour former des regroupements de formes-pensées ou « égrégores ».

    Lorsque quelqu’un, par sa propre mauvaise pensée, se raccorde à un égrégore de formes-pensées mauvaises, il se relie ainsi, du fait du cordon de nutrition qui l’attache à sa pensée, non seulement à sa propre fange mais à toute celle qui est cultivée par tous ceux qui ont des pensées similaires, et donc, en définitive, puisque tout est interconnecté, à toute la « boue » du monde !

    Naturellement, cela marche – heureusement ! – aussi en sens inverse, mais les égrégores de pensées pures ont – malheureusement ! -, actuellement, beaucoup moins d’adeptes, de sorte qu’il est beaucoup « plus facile » de se relier à l’Ombre qu’à la Lumière !

    Par son simple penser dans le bon sens, par "repolarisation" de ses pensées, un être humain peut donc, déjà, sans rien faire d’autre, faire le choix conscient de la Lumière et influer ainsi aussi, non seulement sur sa vie propre, sur son environnement proche, mais aussi sur les destinées du Monde entier, car le Bien comme le mal commis dans un autre pays, sur un autre continent - et même sur une autre planète, dans une autre Partie Cosmique ! – peut avoir été commis avec le renforcement provenant de sa propre pensée !

    Ce si important processus a pour conséquence que la responsabilité de chacun individuellement est engagée à tout moment : si, par exemple, un être humain a, en France, des pensées de meurtre, même s’il ne tombe sous le coup d’aucune loi pénale humaine, il participe ainsi à un crime commis en Amérique du Sud ou ailleurs, et il tombera, de ce fait, le moment venu – car « Les Meules de Dieu tournent lentement mais sûrement ! » -, sous le coup de la Loi Divine de l’Effet de Réciprocité !

    De la même manière, répétons-le, chacun peut participer au travail en cours, promouvoir le Bien, guérir les blessures, participer au Salut de la Terre et de son humanité et à la Santé de tout l’Univers !!! Quelle immense responsabilité ! Une responsabilité à laquelle l’être humain ne peut se dérober, puisqu’il ne peut s’empêcher de vouloir et donc, par voie de conséquence, dans la matière, de penser. C’est ainsi, de la manière la plus simple qui soit, que l’être humain devient le seigneur de la Terre et de l’Univers matériel.

    Mais il peut être un seigneur de Lumière ou un seigneur des ténèbres, et c’est là que s’exerce sa libre volonté, soit il ouvre la porte à la Lumière en ouvrant ses chakras supérieurs pour qu’elle pénètre à flots dans la Création matérielle, soit il ouvre les portes aux ténèbres de par ses chakras inférieurs non maîtrisés, pour qu’elles y prennent pied… Le travail d’harmonisation perçu comme un combat depuis l’antiquité, fait rage ; toute la Création matérielle est l’enjeu de cette lutte titanesque, qui commence, en fait, dans le cœur de chaque être humain !

    Et vous, pour qui allez-vous, en définitive, opter ? Saurez-vous reconnaître les ténèbres pour ce qu’elles sont ? Saurez-vous vous détacher vous-mêmes d’elles en votre for intérieur ? Aurez-vous le courage de couper tous les liens qui vous enchaînent aux ténèbres ? Saurez-vous les dénoncer à l’extérieur de vous et prendre consciemment parti pour la Lumière, en tous lieux et en tous temps ?

    « Nul ne peut servir deux Maîtres » aurait dit le Christ. Nul ne peut servir la Lumière s’il sert les ténèbres, ni les ténèbres s’il sert la Lumière. Choisissez librement votre Maître, et puissiez-vous choisir le bon ! 

    >>> Lire l’article complémentaire Le jugement de l’Âme et la Balance d’Anubis

    IMPLICATIONS PRATIQUES SELON MICHAEL ARCHANGE
    " L’Ombre, telle qu’elle est extériorisée dans les organisations gouvernementales et religieuses, leader des systèmes humains, a officiellement été congédiée ; les loges noires étaient l’émanation, la base d’ancrage du système d’expression des trois chakras inférieurs planétaires. Ce monde, mus par la sensualité, l’envie, le besoin de pouvoir et de violence a pris fin sur les plans subtils. C’est pourquoi les moyens d’expression de l’Ombre doivent tomber afin de laisser place à des organisations orientées vers l’amour (fusion, partage, service des autres) et sensibles à l’impression, aux informations venues de la Hiérarchie de Lumière et de la Loge Blanche. Tout a été mis en place pour le bonheur de la Terre et de l’humanité, pour son Ascension vers la Lumière Divine.

    N’oubliez pas cependant que le souci primordial de la Hiérarchie et de la Conscience Galactique n’est pas le bien-être des humains pris individuellement et souvent perdus dans leurs petits drames personnels, mais l’avenir et le bonheur de la Terre, un Corps qui porte l’humanité et une Haute Conscience en évolution. Chacun peut maintenant faire un choix : continuer à vivre les besoins, les plaisirs et pulsions inférieures ou accompagner la Terre dans son Ascension vers la Lumière.

    Voici un message important qui s’adresse à ceux qui ont servi les besoins planétaires et humains en s’engageant, avec les organisations de l’Ombre, ou dont l’ego appelait cette expérience :

    Vous êtes maintenant libérés de vos obligations. La Loge Noire ou groupe d’anciens initiés dont le travail était d’ancrer l’ombre, la Matière, a terminé son travail. Tous les serviteurs du système passé peuvent se retourner et servir la Lumière. Il vous incombe de prendre la décision de changer la direction de votre vie et de votre ego. Il est de votre responsabilité de transmuter vos vies et vos extensions grises qui existent encore dans des replis temporels du passé et sont les reflets des besoins de vos personnalités et miasmes. La Conscience Planétaire et la Conscience Cosmique ont fait leur part de chemin et ont préparé votre sentier. Il est important de vous connecter au Cœur Cosmique Divin afin d’être nourri par cette énergie d’amour et de guérison, bienfaisante et offerte. Prenez les décisions justes, reflet des besoins de l’Âme et de la Monade, afin que votre vie soit moulée par vos aspirations. "

    Et d’ajouter :

    " Chacun doit faire face à la situation que nous avons créée, ici ou avant de nous incarner. Oui, se souvenir, Être Conscient c’est très dur ! Il faut essayer autant que possible de s’extirper émotionnellement afin de pouvoir se soigner avec les énergies des corps mentaux et plus haut et de re-structurer pensées, actions, de changer de direction afin de re-structurer doucement l’Être Intérieur. "

     

    >>> Voir : Terminez votre Karma en Scrutant vos Motivations afin d’identifier notre pierre d’achoppement et de l’ôter du chemin vers la lumière et la réconciliation ultime. Personne n’est responsable et personne ne peut nous aider, sauf en nous accompagnant, en nous enveloppant de respect et d’amour ...

    AAMKL


    CONCLUSION

    « A mesure que la puissance du Plan Astral s’affaiblira et que le mirage de l’illusion seront anéantis par une humanité se spiritualisant rapidement, le pouvoir du mal cosmique s’affaiblira de façon correspondante, et les forces du mal ne parviendront plus à atteindre la planète aussi facilement. » - Extériorisation de la Hiérarchie, A.Bailey french, 616.

    C’est donc maintenant, en ces temps de grande transformation, de début de nouveau cycle et de libération énergétique des obligations de l’ombre, que tout se joue, qu’il est possible d’épurer nos contrats avec les ténèbres, de couper nos liens aliénants et qu’il est nécessaire pour chaque âme de se (re)positionner en conscience, concrètement, c’est-à-dire dans le quotidien des pensées, paroles et actions.

    Nous sommes actuellement bénis de la Présence Divine en la personne de Michael El Nour, Avatar de l’Archange Michael pour la première fois dans Son Essence la plus pure sur notre planète qui peut L’accueillir, pour nous aider entre autre à faire ce travail. Lui, Le Teli parmi les hommes, le corps physique de la Fréquence Christique Pure, plutôt bien placé pour nous enseigner, nous conduire à la transmutation, nous accompagner dans notre retour vers la Lumière, puisqu’il incarne dans la chair, la pure Fréquence de l’Archange Michel, rallions Ses rangs de Lumière. Plus que jamais, l’heure est venue ... Puissions-nous saisir la chance, nous abandonner et embrasser la Grâce qui nous est offerte.

    Intention, abandon, coupure de liens, lâcher-prise à l’égo, service au Divin ...

    AMEN

    Voulez-vous en savoir beaucoup plus sur l’ombre en vous, autour de vous et sur les organisations occultes derrière les gouvernements de la planète entière depuis le dernier Grand Cycle ? ... je vous recommande Baisers à Lucifer de Michael ...

    NDLR : l’objectif principal et le travail de LUMINESCENCE est une continuité naturelle du travail de Michael, essentiellement basé sur la repolarisation, l’équilibre Ombre/Lumière en Soi et la libération de l’âme ... si le cœur vous en dit n’hésitez pas à prendre contact pour plus de détails quant aux techniques, ateliers, soins, et enseignements proposés ... ;o)


  • Commentaires

    1
    Samedi 16 Mars 2013 à 11:55

    Coucou j'ai toujours des difficultés a lire avec le scintillement

    mais cela ne m'empêche pas de te souhaiter un merveilleux Wk et des tas de belles choses

    v-bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :